Aides financières au 3ème âge

Un certain nombre d’aides financières peuvent vous être accordées par la Commune, le Département, ou par d’autres organismes pour vous permettre de vivre le mieux possible chez vous et de bénéficier des services d’aides et d’accompagnement à domicile.  Certaines de ces aides sont récapitulées ci-après. Cette liste n’est pas exhaustive, renseignez-vous auprès de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV), de votre caisse de retraite, de votre mutuelle, voire de votre assurance...

Aides pour soutien à domicile :

  • L'allocation personnalisée d'autonomie à domicile (APA) 

l’APA à domicile sert à financer des dépenses permettant le soutien à domicile de la personne âgée. L'APA  permet aux personnes de 60 ans et plus de bénéficier d'une aide pour l'accomplissement des actes essentiels de la vie. Cette aide est conditionnée au  degré de dépendance du bénéficiaire et à ses besoins. C’est le pôle Handicap et Dépendance du Conseil général qui instruit les demandes.
En savoir plussur l'APA

  • L'aide ménagère légale

L'aide ménagère légale prend en charge les frais d'intervention d'une aide à votre domicile, que vous soyez âgé(e) ou en situation de handicap. Elle assure les travaux d'entretien courant du logement, les courses, la confection des repas et les soins sommaires d'hygiène, le lavage du linge, le repassage, l'accompagnement à des visites médicales. La collectivité départementale attribue cette aide aux personnes âgées de plus de 60 ans, dont les ressources sont inférieures au minimum vieillesse et qui ne relève pas de l’APA.
En savoir plussur l'aide à domicile 

  • L’aide ménagère à titre médical

Elle consiste en une prise en charge de 15 à 30 heures maximum d´aide ménagère par le Département de la Corse du Sud pour une durée maximum de 2 mois, au profit des personnes dont la situation médicale est liée à une hospitalisation.

En savoir plussur l'aide ménagère à titre médical

 

  • Téléalarme pour les personnes agées

En sont bénéficiaires les personnes âgées en perte d'autonomie, de plus de 65 ans (ou de plus de 60 ans si elles sont reconnues inaptes au travail), qui désirent être reliées en permanence à un service d'assistance d'urgence grâce à un équipement de téléalarme qui leur permet de donner l'alerte en cas d'urgence : malaise, accident...


En savoir plussur la téléalarme  (à compléter)

Aides au logement :

  • L’allocation de logement à caractère social (ALS) ou l’aide personnalisée au logement (APL)

Ce sont des prestations financées par l’État et gérées par les caisses d’allocations familiales (CAF). Elles permettent d’alléger les charges de loyer, à domicile ou en établissement. 
Peuvent en bénéficier toutes les personnes dont les ressources sont modestes, quels que soient l’âge, la situation familiale et professionnelle, ainsi que le lieu de résidence principale.
Vous pouvez vous renseigner auprès des points de la Caisse d’allocation familiale (CAF).

  • Aide financière pour les travaux d'amélioration de l'habitat

Si vous êtes retraité et que vous souhaitez réaliser des travaux pour améliorer votre logement, votre caisse de retraite peut vous accorder une aide financière, sous réserve de respecter certaines conditions de ressources
Aide financière pour les travaux d'amélioration de l'habitat   (auprès de votre caisse de retraite)

Aides individuelles de la CNAV :

La Caisse nationale assurance vieillesse (CNAV) cible son action sur les retraités autonomes, relevant du régime général à titre principal, mais qui ont de faibles revenus. Sous le terme général du « Bien vivre chez soi », les aides individuelles de la CNAV peuvent prendre différentes formes: aide ménagère à domicile permanente ou suite à une hospitalisation, portage de repas, livraison de courses, hébergement temporaire, aide à la sécurisation du logement…

Pour bénéficier de l’aide individuelle de la CNAV, il faut remplir les conditions suivantes :
- être titulaire d'une retraite du régime général à titre principal,
- avoir au moins 55 ans,
- rencontrer des difficultés dans la vie quotidienne,
- vivre à votre domicile
- ne pas être éligible à une aide telle que l'APA.

 Bouton voir vert Bien vivre chez soi le plus longtemps possible

Aides financières des caisses de retraites complémentaires :

  •  AGIRC-ARRCO. Ces organismes peuvent co-financer des aides proposées par la CNAV aux personnes autonomes (classées GIR5 ou 6, renvoi pxx), comme l’aide à domicile ponctuelle, la visite-conseil d’un ergothérapeute, le service « Sortir Plus », pour accompagner les personnes âgées à l’extérieur de leur domicile.
  • Régimes spéciaux. Les régimes de la RATP, SNCF et les caisses agricoles, des professions libérales, des commerçants, de l’éducation nationale, accordent aussi à leurs bénéficiaires des prises en charge de l’aide à domicile sur la base du tarif horaire de la CNAV.

Date de dernière mise à jour : 02/02/2018